Accueil - Expositions passéesLomé 1920-1945

LOMÉ 1920 - 1945

20 NOVEMBRE 2013 - 15 FEVRIER 2014

La galerie Curios accueil actuellement l’exposition « Lomé 1920-1945 ». Cette exposition met en scène 96 cartes postales qui retracent ce Lomé sous Mandat Français. Des vues générales en passant par les lieux de cultes, les bâtiments administratifs, les édifices dédiés au commerce, l’incontournable wharf… cette exposition vous plonge dans ce Lomé exotique, enraciné par l’architecture.

 

Ci-dessus : Cérémonie de cession de Lomé à la France par l’Angleterre Photographie du 30 septembre 1920 d’Alex Acolatsé. On remarque que le drapeau français flotte à côté de celui de l’Union Jack. Ce dernier laissera la place, le lendemain, au seul drapeau français qui flottera sur le Palais des Gouverneurs durant 40 ans.

La Maison Commune, ou Togolaise, encore couramment  appelé « Le Cercle » fut  achevée en mars 1925. Ce fut la  première des cinq constructions de style hispano-mauresque à voir le jour à Lomé. Détruit en 1961, au profit du ministère de la Jeunesse et des Sports, le Cercle fut un lieu de distractions et de rencontres. Il accueillait entre autres le conseil des notables.


Face à l’océan, à quelques pas du « Cercle », le Palais de Justice fut achevé deux années plus tard, en 1927, dans le même style hispano-mauresque.


La Mairie fut construite à cent pas du Palais de Justice et du Cercle, face à la mer, dans le même style hispano-mauresque.


Le Palais du gouverneur, construit par l’architecte Ernst Schmidt sur l’initiative d’August Kohler, fut achevé en 1904. Il fut successivement occupé par les Gouverneurs allemands, jusqu’en 1914, Britanniques, entre 1914 et 1920, Français, jusqu’en 1960 et Togolais, jusqu’en 1970. En 1976, il subit des transformations pour devenir le Palais des hôtes de marque. Il fut plus tard occupé les services du Premier Ministre,  et accueillit la Primature en 1991.


Pour répondre aux besoins croissants du commerce extérieur, un nouveau wharf construit en 1928 remplaça l’ancien wharf allemand. Plus long et mieux équipé, il fut allongé d’une cinquantaine de mètres en 1954 et put accueillir six nouvelles grues. Il cessa de rendre service en 1964 avec la construction d’un port en eaux profondes.


La Direction des Postes de Lomé fut construite, en 1930, derrière la poste, face à la mer dans le même style hispano-mauresque que l’hôtel des Chargeurs réunis, avec une façade ornée des mêmes carreaux de faïence.


Située face à la gare, la Direction des Chemins de Fer s’installa dans un immeuble de style Art-Déco qui fut achevé en juillet 1928. Il accueillit en 1956 le premier ministre de la République Autonome, puis, en 1960 et jusqu’à aujourd’hui, le ministère des Affaires étrangères.


L’immeuble de la Direction des Travaux neufs fut construit vers 1929, non loin de la gare ferroviaire, selon les plans de l’ingénieur Pierre Porte. La Direction des Travaux neufs est aujourd’hui le siège du ministère de la Communication.


La cathédrale de Lomé est sûrement le plus prestigieux monument de Lomé. De style néogothique, elle fut érigée entre février 1901 et septembre 1902 par les missionnaires est-allemands de la Société du Verbe Divin (SVD). Conçue par le frère Johannes, son architecture est inspirée de l’église de la SVD, à Steyl. La partie haute de la nef fut élargie en 1914. La toiture et les flèches des clochers ont été  refaites en 1940.

Elle porte aussi le nom « d’Eglise d’Apégamé » (la grande maison des catholiques).


Construite d’août 1933 à juin 1934 rue d’Amoutivé par Monseigneur Jean-Marie Cessou, l’église Saint-Augustin  combla l’insuffisante capacité d’accueil de la cathédrale. Monseigneur Cessou y fut enterré en 1945. Elle porte aussi le nom « d’Eglise d'Apévimé » (la petite maison des catholiques).


Ouverture prochaine

retrouvez la galerie Curios prochainement dans un nouveau lieu à Lomé

ou sur RV : 92 97 77 45

FOCUS

Paul AHYI

à l'Union Européenne

Hommage à Paul AHYI

 

Paul AHYI ou la Joie de Vivre

Exposition à la délégation de  l'Union Européenne au Togo du 21 septembre au 21 decembre 2016.